histoire de Gex

Extraits tirés du livre "GEX, 700 ANS D'HISTOIRE" de l'Office Culturel Municipal de Gex rédigé par des historiens locaux à l'occasion du 700ème annioversaire des Franchises de la ville de Gex.

Gex semble provenir d'un mot ancien francique qui signifie "Gué".

Le château

- en 1134, le château appartient à Hugues de Gex et est le chef-lieu d'un vidomnat du Comté de Genève. 

- en 1353, le château est assiégé et pris par l'armée savoyarde Florimont, la butte sur laquelle est construite le château, est alors le siège d'une prévôté qui comprend les villages de Gex la Ville, de Vesancy et les terres de la montagne et de la vallée de Mijoux.

- en 1445, le château est en ruine, abandonné et inutile. Placé sur le sommet de la colline, environné de profonds fossés, il comprenait deux corps de bâtiments : une barbacane et le château proprement dit, un rectangle de 26.5 m de longueur et de 20.6 mètres de largeur flanqué d'un donjon circulaire de 6m de diamètre.

Les Franchises de 1292

Le 7 novembre 1292, le vendredi avant la Saint Martin d'hiver, Dame Léone, dame de Gex et Guillaume son fils avec le conseil de leurs gentilhommes octroient à leurs bourgeois de Gex des lettres de vraies, pures, louables et perpétuelles franchises. Le do cument comprend 85 articles, expression d'un droit écrit qui prévoit la liberté des personnes, le montant des ampendes en cas de délits et les impôts auxquels les bourgeois de Gex sont soumis.

Pour être considéré comme bourgeois, il suffit de posséder une maison à l'intérieur de la ville ou des limites des franchises qui incluent aussi le vil. lage de Gex la Ville. En échange d'une protection de leurs personnes et de leus biens, les bourgeois prêtent serment de garder les bonnes coutumes et jurent fidélité à leur seigneur.

Les franchises sont aussi un véritable code pénal qui supprime l'arbitraire et dresse la liste des crimes et délits et indique pour chacun d'eux le montant des peines et amendes.

Les habitants du bourg de Gex paient un impôt sur la façade de leur maison, le toisé, qui équivaut à 3 deniers par toise. Un impôt sur les successions des lods et ventes, et un impôt sur les marchés, la leyse, s'ajoutent au toisé. En outre, ils doivent participer à la défense de la ville en organisant le guet sur les remparts.

Un conseil de 4 membres est élu. Ces 4 prud'hommes représentent la communauté, lèvent l'impôt et gèrent les biens communs. Des droits particuliers sont concédés dans la montagne du Jura : couper du bois, défricher la forêt, chasser et pêcher. Nous avons là l'embryon de l'organisation future.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site