la vitamine D

L'automne est bien installé et il est temps de commencer votre cure annuelle de vitamine D.

Plus de 8 Français sur 10 manquent de vitamine D, c'est-à-dire qu'ils ont moins de 30 ng de vitamine D par millilitre de sang. 50 % des Français sont même à moins de 20 ng/mL.

Une étude réalisée en région Rhône-Alpes et en Gironde entre février et avril 2009 auprès de 281 hommes âgés de 19 à 59 ans a trouvé que 94 % d'entre eux manquent de vitamine D, plus d'un sur quatre (27 %) étant même en déficit sévère. Leur taux était inférieur à 12 ng/mL !

En particulier, les personnes de plus de 70 ans synthétisent 4 fois moins de vitamine D qu'une personne jeune, à exposition comparable, à cause du vieillissement de la peau. Une personne âgée sortant peu sera presque automatiquement carencée. De même, les enfants sont très souvent en déficit de vitamine D, parce que trop peu exposés au soleil. C'est très ennuyeux.

En effet, les déficits en vitamine D sont liés à un grande variété de problèmes de santé :

- risque de fracture (1) ;
- risque de certains cancers (2) ;
- diabète et maladie de Parkinson (3) ;
- risque de décès précoce (4) ;
- risque de grippe (5) ;
- dépression (6).

Tous ces risques peuvent être facilement réduits : il suffirait d'informer la population que chacun doit prendre un peu de vitamine D, d'octobre à mars. 
 
Image du Blog iris-bleu.centerblog.net

La vérité sur les ampoules de vitamine D prescrites par les médecins

Contrairement à une idée fort répandue, vous n'avez pas besoin d'aller chez le médecin pour vous faire prescrire des ampoules de vitamine D.

Les ampoules de vitamine D prescrites par les médecins et vendues en pharmacie sont des doses massives de 100 000 , 200 000 Unités Internationales (UI), voire plus.

Il s'agit de doses thérapeutiques, c'est à dire à prendre en cas d'urgence, pour faire cesser des symptômes évidents de carence.

Mais cela revient à prendre un mois de soleil en pleine figure en l'espace de quelques minutes.
Non seulement ce n'est pas physiologique, car nous fabriquons un peu de vitamine-D3 chaque fois que nous nous exposons régulièrement au soleil, mais l'organisme peine à utiliser et stoker cette arrivée massive de vitamine D.
 
Image du Blog iris-bleu.centerblog.net

Moyens naturels d'avoir le bon niveau de vitamine D

En principe, la vitamine D est fabriquée naturellement par votre corps, sous l'effet des rayons UVB du soleil. Mais encore faudrait-il, pour en avoir assez, que vous vous exposiez tous les jours, y compris le torse, pendant au moins 30 minutes, et ce à la mi-journée.

Pour tous ceux d'entre nous qui vivent dans des régions froides ou pluvieuses, ou qui travaillent dans des bureaux, c'est un défi impossible à relever d'octobre à mars, au minimum. La prise de compléments est donc nécessaire, et elle devrait même être systématique chez les personnes de plus de 70 ans, dont la peau absorbe 4 fois moins les UVB que les autres, et qui ne synthétisent donc presque plus de vitamine D.

Mais même si vous êtes jeune et que vous vous êtes fortement exposé cet été, il faut savoir que les réserves que vous aviez constituées sont probablement déjà consommées aujourd'hui. En effet, votre corps en consomme 5000 UI (unités internationales) par jour, soit près de cinquante fois plus que ce qu'apporte votre alimentation.

Vous ne pouvez malheureusement même pas compter sur les aliments enrichis en vitamine D, y compris le lait : c'est un simple argument marketing pour vous les faire acheter, sans réel bienfait pour vous. Les aliments enrichis en vitamine D n'apportent qu'une petite proportion des doses officielles conseillée. En aucun cas ils n’ont d'effet sur les maladies susceptibles d’être améliorées par la vitamine D.
 
Image du Blog iris-bleu.centerblog.net

Quelle quantité ?

Vous devez viser un taux de vitamine D dans votre plasma supérieur à 30 ng/mL, le taux optimal se situant entre 30 et 60 ng/mL. (7)

Mais comme vous ne pouvez pas passer votre temps à vous faire des analyses sanguines, vous n'avez pas d'autre choix que de contrôler les quantités de vitamine D que vous absorbez.

Chez l’enfant en période de croissance, y compris l’adolescence, les besoins s’évaluent entre 600 à 1 500 UI par jour.

La même dose est recommandée chez l'adulte.

En revanche, après 60 ans, on conseille habituellement 1 000 à 1 500 unités par jour. (8) Cette supplémentation est indispensable du fait de la moindre capacité de la peau à synthétiser la vitamine D.

Depuis 2007 pour la femme enceinte et allaitante la société Canadienne recommande un apport oral de 2000 UI par jour.

Pour une personne adulte en bonne santé, une dose quotidienne de 600 à 1500 UI d'un complément de vitamine D par jour est conseillée, ce qui ne pose aucun problème si vous achetez un complément correctement dosé.*

A noter par ailleurs que vous n'avez strictement aucun risque d'intoxication à cette dose : selon le spécialiste mondial de la vitamine D, le Professeur Holick, « il faudrait probablement prendre entre 30 000 et 50 0000 UI par jour pendant une très longue période pour risquer d'être intoxiqué.
Image du Blog iris-bleu.centerblog.net

Quelle forme choisir ?

Il existe plusieurs formes de vitamine D dans le commerce. Mais une seule correspond à la vitamine D naturellement fabriquée par la peau : c'est la vitamine D3, ou cholécalciférol.

Il semble qu'elle possède une activité biologique supérieure car, lorsqu'on donne à des hommes une dose de 50 000 UI, le taux reste plus élevé dans le sang au bout de trois jours que lorsque ce sont d'autres formes de vitamine D, comme la D2.

Pour faciliter son absorption, vous devez consommer votre vitamine D3 avec de la graisse, donc au milieu d'un repas.

Toutefois, certains fabricants vendent la vitamine D3 directement sous forme huileuse. 

A noter que la vitamine D3 est, expérimentalement, un inhibiteur puissant des tumeurs. Elle peut « ordonner » à des cellules cancéreuses de se comporter à nouveau comme des cellules saines. Elle favorise leur suicide cellulaire et freine leur prolifération. (9)

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis
Rédacteur de la lettre d'information gratuite santé et nutrition


PS : A noter qu'en prenant de la vitamine D, vous réduirez votre risque d'attraper la grippe cette année.
Dans l’hémisphère nord, la grippe sévit surtout d’octobre à mars, alors que dans l’hémisphère sud, elle se manifeste d’avril à septembre. Si l’on regarde les données concernant les épidémies de grippe aux États-Unis et en France de 1972 à 2008, on voit que le pic de l’épidémie est intervenu une fois en novembre, 4 fois en décembre, 5 fois en janvier, 12 fois en février et 4 fois en mars. Ces épidémies coïncident avec les plus bas taux de vitamine D dans la population pendant ces périodes.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site